falsifier


falsifier

falsifier [ falsifje ] v. tr. <conjug. : 7>
• 1330; lat. médiév. falsificare, de falsus « faux »
1Altérer volontairement dans le dessein de tromper. Falsifier une marchandise par addition d'éléments étrangers ou suppression d'une partie de substance. adultérer, altérer, frelater. Falsifier du lait. « un vin lourd et râpeux [...] avec lequel on pouvait falsifier de meilleurs crus » (Aragon). Falsifier des billets de banque.
2Donner une fausse apparence à. Falsifier un acte, une date, un document. contrefaire; maquiller, trafiquer, truquer. « J'avais falsifié mon bulletin de naissance, l'usage de la poste restante n'étant permis qu'à partir de dix-huit ans » (Radiguet).
Fig. Falsifier la pensée de qqn, en la rapportant inexactement. ⇒ défigurer, dénaturer, fausser, travestir.

falsifier verbe transitif (latin médiéval falsificare, du latin classique falsus, faux) Altérer, dénaturer une substance, un produit pour tromper : Falsifier un alcool. Altérer le contenu d'un texte, l'authenticité d'un document, afin d'induire en erreur : Falsifier un acte. Altérer la monnaie quant à sa valeur intrinsèque. ● falsifier (synonymes) verbe transitif (latin médiéval falsificare, du latin classique falsus, faux) Altérer, dénaturer une substance, un produit pour tromper
Synonymes :
- adultérer
- dénaturer
Altérer le contenu d'un texte, l'authenticité d'un document, afin d'induire...
Synonymes :
- falsifier
Contraires :
falsifier verbe transitif (anglais to falsify, prouver la fausseté de) Obtenir la falsification d'une théorie, d'une proposition.

falsifier
v. tr. Altérer volontairement (qqch) dans l'intention de tromper, de frauder. Falsifier du vin. Falsifier de la monnaie. Falsifier un contrat. Syn. dénaturer, contrefaire.

⇒FALSIFIER, verbe trans.
A.— Altérer (une substance quelconque) dans une intention frauduleuse. Falsifier du vin, des aliments. Le beurre de cacao est quelquefois falsifié par des graisses animales, telles que du suif ou de la moelle de bœuf (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 1, 1821, p. 133). Un vin lourd et râpeux, qui ne valait pas cher sans doute, mais avec lequel on pouvait falsifier de meilleurs crus (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 90).
Falsifier une monnaie, des métaux précieux. En altérer la valeur. Les autres, joailliers et bijoutiers, employaient mille stratagèmes pour falsifier les alliages (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 189).
P. anal. Falsifier des comptes, un document, un contrat, un procès-verbal, un texte. Ils inventèrent des livres de commerce, ils falsifièrent des écritures, pour établir la vente des pianos sur un chiffre énorme (ZOLA, Curée, 1872, p. 393). Un dossier tout entier fabriqué par les faussaires, où le fameux « petit bleu » lui-même a été « gratté et falsifié » par Henry (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 261). Falsifiant sans scrupule des documents, par exemple photographiques, on a cherché à majorer le rôle réel joué par Staline aux côtés de Lénine (MARROU, Connaiss. hist., 1954, p. 218).
En partic. Falsifier un scrutin, des élections. En modifier le résultat. Il serait beaucoup plus difficile à Bonaparte de masquer une abstention se manifestant sur une grande échelle que de falsifier un scrutin (HUGO, Corresp., 1852, p. 131). Cf. biseauter ex. 4.
B.— Au fig. Donner une fausse apparence à, dénaturer, modifier. Il y a donc deux manières de falsifier : l'une par le travail « d'embellir »; l'autre, par l'application à « faire vrai » (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 105). La publicité, un des plus grands maux de ce temps, insulte nos regards, falsifie toutes les épithètes, gâte les paysages (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 74). Les idéologues finissent par tout dessécher et par tout falsifier (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 198) :
... elle [Mme Bovary] conçoit l'amour sous les formes d'une passion exorbitante et unique dans un décor de faste et parmi des péripéties de roman. Il lui faut donc, après avoir falsifié sa propre sensibilité, falsifier les conditions extérieures auxquelles elle est soumise; il lui faudra encore falsifier l'être intime de celui à qui elle décidera de faire tenir le rôle principal dans son rêve sentimental.
GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 23.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. a) Falsifiant, ante, part. prés. adj. Qui falsifie. Vous occuperez la matinée à voir seul un de ces musées (...) afin de pouvoir être le messager à son endroit de ce que les images qui les décorent [les salles] transmettent, les dégageant de la gangue déplaisante, falsifiante qui les recouvre (BUTOR, Modif., 1957, p. 71). b) Falsificatoire, adj. Qui falsifie, qui sert à falsifier. La « poucette » au baccara est analogue à un faux. (...) la mise déplacée et conduite par une main invisible sur le bon emplacement, appartient au translateur. Il s'agit donc d'une altération du contrat ludique de type falsificatoire (Jeux et sp., 1967, p. 489). 2. La plupart des dict. gén. enregistrent falsifiable, adj. Qui peut être falsifié. Denrées falsifiables, écriture falsifiable (Lar. 19e).
Prononc. et Orth. :[falsifje], (je) falsifie [falsifi]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1495 (J. DE VIGNAY, Mir. hist., III, 93, éd. 1531 ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 695). Empr. au lat. médiév. falsificare « fausser, falsifier » (1re moitié XIIe s. ds NIERM.). Fréq. abs. littér. :95.

falsifier [falsifje] v. tr.
ÉTYM. 1330; lat. médiéval falsificare, de falsus « faux », p. p. de fallere, de facere.
A
1 Altérer volontairement (une marchandise, une matière, etc.) dans le dessein de tromper. || Falsifier une marchandise par addition d'éléments étrangers ou suppression d'une partie de substance, de ses principes constitutifs. Adultérer, altérer, frelater, sophistiquer. || Falsifier du lait, du vin, des drogues.
1 On falsifie surtout les boissons, et surtout les vins, parce que la tromperie est plus difficile à connaître, et donne plus de profit au trompeur.
Rousseau, Émile, III.
2 Seront punis des peines portées par l'article 1er de la présente loi : 1o Ceux qui falsifieront des denrées servant à l'alimentation de l'homme ou des animaux, des substances médicamenteuses, des boissons et des produits agricoles ou naturels destinés à être vendus (…) 4o Si la substance falsifiée ou corrompue est nuisible à la santé de l'homme ou des animaux ou si elle est toxique, de même si la substance médicamenteuse falsifiée est nuisible à la santé de l'homme ou des animaux, l'emprisonnement devra être appliqué (…)
Loi du 1er août 1905 sur la répression des fraudes…, art. 3.
3 (…) un vin lourd et râpeux, qui ne valait pas cher sans doute, mais avec lequel on pouvait falsifier de meilleurs crus.
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 90.
Falsifier des monnaies, des billets de banque, en changer la valeur.
2 Altérer dans l'intention de tromper, donner une fausse apparence à. || Falsifier un acte, une date sur un acte, un document. Contrefaire; maquiller (fam.), truquer (fam.).
4 Ceux qui auront contrefait ou falsifié, soit des effets émis par le Trésor public avec son timbre, soit des billets de banques autorisés par la loi, ou qui auront fait usage de ces effets et billets contrefaits ou falsifiés, ou qui les auront introduits dans l'enceinte du territoire français, seront punis des travaux forcés à perpétuité. Ceux qui auront contrefait ou falsifié, soit un ou plusieurs timbres nationaux, soit les marteaux de l'État servant aux marques forestières, soit le poinçon ou les poinçons servant à marquer les matières d'or ou d'argent, ou qui auront fait usage des papiers, effets, timbres, marteaux ou poinçons falsifiés ou contrefaits, seront punis des travaux forcés à temps, dont le maximum sera toujours appliqué dans ce cas.
Code pénal, art. 139 et 140.
5 (…) j'avais falsifié mon bulletin de naissance, l'usage de la poste restante n'étant permis qu'à partir de dix-huit ans.
R. Radiguet, le Diable au corps, p. 95.
Falsifier un texte en le tronquant, en le mutilant.Fig. || Falsifier la pensée de qqn, la dénaturer en la rapportant inexactement. Défigurer, dénaturer, fausser, travestir.
6 (…) j'ai toujours pris un soin très particulier non seulement de ne pas falsifier, ce qui serait horrible, mais de ne pas altérer ou détourner le moins du monde le sens d'un passage.
Pascal, les Provinciales, XI.
7 (…) nous pouvons aussi pour notre malheur la mutiler (la vérité) et la corrompre, la falsifier et l'obscurcir.
Bossuet, Sermons, Haine et vérité.
8 Elle (la Sorbonne) condamna dix propositions (de la thèse de l'abbé de Prades), qu'il fallut tronquer, et par conséquent falsifier.
Voltaire, Mélanges littéraires, Tombeau de la Sorbonne.
9 Les mémoires de Cléry, falsifiés par les ordres des intéressés, altèrent les paroles du roi martyr (Louis XVI).
Chateaubriand, les Stuarts, in Littré.
B Didact. (philos.). Anglic. Démontrer, prouver la fausseté de… (s'oppose à vérifier). Falsifiable.
——————
falsifié, ée p. p. adj.
|| Marchandise falsifiée.Documents falsifiés.
CONTR. (De falsifié, p. p.) Naturel, pur. — Authentique (document).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • falsifier — Falsifier. v. a. Contrefaire quelque chose, comme, l escriture, le sceau, le cachet, de quelqu un, avec dessein de tromper. Falsifier un sein, un sceau, un cachet, une promesse. falsifier un contract, une obligation. falsifier l escriture. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Falsifier — Fal si*fi er, n. One who falsifies, or gives to a thing a deceptive appearance; a liar. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • falsifier — Falsifier, Adulterare. B …   Thresor de la langue françoyse

  • FALSIFIER — v. a. Altérer, changer, dénaturer quelque chose, avec dessein de tromper. Dans ce sens, on l emploie surtout en parlant De l écriture, d un sceau, d un acte, d un texte, etc. Falsifier l écriture. Falsifier un seing, un sceau, un cachet.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FALSIFIER — v. tr. Altérer une substance quelconque par un mauvais mélange avec dessein de tromper. Falsifier des métaux. Falsifier une denrée. Falsifier du vin. Falsifier de la monnaie, L’altérer quant à la valeur intrinsèque. Par analogie, Falsifier… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • falsifier — (fal si fi é), je falsifiais, nous falsifiions, vous falsifiiez ; que je falsifie, que nous falsifiions, que vous falsifiiez, v. a. 1°   Altérer avec dessein de tromper. Falsifier l écriture, un seing, une date, un sceau, un cachet. •   J ai pris …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • falsifier — noun see falsify …   New Collegiate Dictionary

  • Falsifier — Faux Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • falsifier — See falsification. * * * …   Universalium

  • falsifier — noun One that falsifies …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.